Avis public

Des produits de santé non homologués ont été saisis chez le détaillant en ligne « UU Zone » parce qu’ils pourraient présenter de graves risques pour la santé

Dernière mise à jour

Résumé

Produit
Produits de santé non homologués dont l'étiquette indique qu'ils contiennent un médicament
Problème
Produits de santé - Sécurité des produits
Produits de santé - Produits non homologués
Ce qu’il faut faire

N'utilisez pas ces produits. Ne vous procurez vos médicaments d'ordonnance que dans des pharmacies autorisées. Apportez les produits à votre pharmacie locale pour qu'ils soient éliminés convenablement. Consultez un professionnel de la santé si vous avez utilisé l'un de ces produits et que vous êtes inquiet pour votre santé. Lisez les étiquettes des produits de santé pour vous assurer que leur vente a été autorisée par Santé Canada.

Produits visés

Photo Produit Usage prévu Médicament d'ordonnance mentionné sur l'étiquette
Acnes25 Traitement contre l'acné Présence de pinocol d'ibuprofène 3 % indiquée sur l'étiquette.
Borraginol A Pommade hémorroïdaire Présence d'acétate de prednisolone indiquée sur l'étiquette.
Patch Daiichi Sankyo Healthcare Makiron Patch anti-démangeaison Présence de dexaméthasone indiquée sur l'étiquette.
Crème contre l'acné PAIR Traitement contre l'acné Présence de pinocol d'ibuprofène 3 % indiquée sur l'étiquette.
Rohto Digieye anti blue light eye drops (clear) Gouttes ophtalmiques Présence de méthylsulfate de néostigmine indiquée sur l'étiquette.
Rohto Digieye anti blue light eye drops (yellow) Gouttes ophtalmiques Présence de méthylsulfate de néostigmine indiquée sur l'étiquette.
Rohto Z! eye drops Gouttes ophtalmiques Présence de méthylsulfate de néostigmine indiquée sur l'étiquette.
Taisho Canker Sore Patch/Stomatitis patch Taisho Quick Care Patch contre les chancres pour les enfants de 5 ans et plus Présence d'acétonide de triamcinolone indiquée sur l'étiquette.

Problème

Santé Canada avise les consommateurs que des produits non autorisés ont été saisis chez le détaillant en ligne UU Zone, situé à Markham (Ontario). Ces produits, dont l'étiquette indique la présence de médicaments, pourraient présenter de graves risques pour la santé.

La vente de produits de santé non homologués au Canada est illégale. Les produits de santé non homologués n'ont pas été autorisés par Santé Canada, ce qui signifie que leur innocuité, leur efficacité et leur qualité n'ont pas été évaluées et qu'ils peuvent présenter de graves risques pour la santé. À titre d'exemple, ils peuvent contenir des ingrédients à risque élevé (comme des médicaments d'ordonnance, des additifs ou des contaminants) dont la présence pourrait ne pas être indiquée sur l'étiquette. Ces ingrédients pourraient interagir avec d'autres médicaments et aliments. De plus, ces produits pourraient ne pas vraiment contenir les ingrédients actifs auxquels les consommateurs s'attendent pour aider au maintien ou à l'amélioration de leur santé.

Les médicaments d'ordonnance ne doivent être utilisés que sous la supervision d'un professionnel de la santé, car ils sont utilisés pour traiter des problèmes de santé précis et peuvent causer des effets secondaires graves. Les médicaments d'ordonnance ne peuvent être vendus légalement aux consommateurs canadiens qu'avec une ordonnance.

Ce que vous devriez faire

  • N'utilisez pas ces produits. Rapportez-les à votre pharmacie du coin pour qu'ils soient éliminés convenablement.
  • Consultez un professionnel de la santé si vous avez utilisé n'importe lequel de ces produits et que vous avez des préoccupations relatives à votre santé.
  • Ne vous procurez vos médicaments d'ordonnance que dans des pharmacies autorisées.
  • Lisez l'étiquette des produits de santé pour vérifier si Santé Canada en a autorisé la vente. Les produits homologués ont un code d'identification numérique de huit chiffres, soit un numéro d'identification du médicament (DIN), un numéro de produit naturel (NPN) ou un numéro de médicament homéopathique (DIN-HM). Vous pouvez aussi vérifier si la vente de produits a été autorisée en effectuant une recherche dans la Base de données sur les produits pharmaceutiques et dans la Base de données des produits de santé naturels homologués.
  • Signalez à Santé Canada tout effet indésirable lié à un produit de santé ou toute plainte concernant un de ces produits.

Renseignements supplémentaires

Contexte

La dexaméthasone est un corticostéroïde d'ordonnance disponible au Canada dans diverses préparations et utilisée pour traiter les maladies inflammatoires. Son utilisation dans les crèmes n'a pas été approuvée au Canada. Parmi les effets secondaires courants des corticostéroïdes topiques, mentionnons la rougeur de la peau, la sensation de brûlure, les changements de pigmentation de la peau, l'atrophie de la peau (p. ex. peau fragile, avec une réduction de l'élasticité), les changements des vaisseaux sanguins de la peau (p. ex. télangiectasie en araignée), le changement de la couleur de la peau, les vergetures, l'enflure, la peau sèche, la sensation de brûlure, l'irritation locale, les éruptions cutanées, les rougeurs, les démangeaisons, l'amincissement des cheveux ou la croissance excessive des cheveux, les infections et les réactions allergiques. Les corticostéroïdes topiques absorbés par la peau peuvent causer des effets secondaires dans tout le corps, surtout lorsqu'elle est utilisée sur une grande surface et pendant longtemps. Ce risque est plus élevé chez les enfants, qui peuvent absorber des quantités proportionnellement plus importantes et être plus sensibles aux effets secondaires. Les effets secondaires systémiques peuvent comprendre l'hypertension artérielle, l'hyperglycémie, une vision floue, des battements cardiaques inégaux, de la faiblesse et de l'enflure. La dexaméthasone ne doit pas être utilisée par des personnes allergiques à la dexaméthasone ou à tout ingrédient de la préparation, par des personnes qui ont des infections fongiques généralisées ou par des personnes qui ont reçu des vaccins à virus vivant. La dexaméthasone n'est généralement pas recommandée pendant la grossesse.

Le piconol d'ibuprofène 3 % est un médicament topique (appliqué sur la peau) anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) utilisé pour le soulagement des brûlures. Santé Canada n'a approuvé aucun médicament contenant de l'ibuprofène pour une application topique. L'ibuprofène absorbé par la peau peut causer des effets secondaires partout dans le corps, surtout lorsqu'il est appliqué sur une grande surface et pour une longue période, ou sur une peau endommagée. L'ibuprofène topique peut engendrer de sérieux effets secondaires chez les personnes qui sont allergiques à l'ibuprofène, à l'aspirine ou aux autres AINS, ou qui sont asthmatiques. L'utilisation de l'ibuprofène topique peut aussi causer de sérieux effets secondaires, tels que des hémorragies de l'estomac et des intestins, des dysfonctionnements ou des insuffisances rénaux, ou encore des dysfonctionnements ou des défaillances cardiovasculaires chez les personnes qui ont des problèmes avec ces organes. L'ibuprofène topique peut aussi causer de sérieux effets secondaires chez les personnes enceintes ou qui allaitent, tels que des accouchements retardés ou de plus longue durée.

Le méthylsulfate de néostigmine est un médicament d'ordonnance vendu au Canada sous forme d'injection servant à prévenir et à traiter la rétention d'urine et les complications intestinales après une intervention chirurgicale; à inverser l'effet paralysant de certains médicaments utilisés en chirurgie et en sismothérapie; et à contrôler les symptômes de la myasthénie grave (une maladie qui provoque une faiblesse des muscles squelettiques). Son utilisation sous forme de gouttes oculaires n'a pas été approuvée au Canada. Par le passé, des médicaments semblables à la néostigmine étaient utilisés pour traiter le glaucome, un groupe d'affections oculaires habituellement caractérisées par une pression élevée à l'intérieur de l'œil. Ces médicaments ne sont plus utilisés à grande échelle en raison du nombre important d'effets secondaires possibles liés aux yeux, notamment une vision éloignée trouble, des maux de tête frontaux, des spasmes des paupières, des yeux rouges, des cataractes (embrouillement du cristallin de l'œil, lequel est normalement transparent), des réactions allergiques, des kystes de l'iris, un décollement de la rétine avec une acuité visuelle réduite, l'apparition soudaine de points lumineux ou de corps flottants pouvant entraîner une perte de vision permanente, et la probabilité d'une crise de glaucome d'un type particulier, avec une possible perte de vision permanente. Ils peuvent en outre entraîner de graves effets secondaires cardiaques ou respiratoires s'ils sont absorbés dans le nez en passant par les conduits lacrymaux.

L'acétate de valérate de prednisolone est un corticostéroïde d'ordonnance offert au Canada sous forme de gouttes oculaires utilisées pour traiter l'inflammation de plusieurs parties de l'œil. Son utilisation dans les crèmes ou les onguents n'a pas été approuvée au Canada. Parmi les effets secondaires courants des corticostéroïdes topiques, mentionnons l'atrophie de la peau (peau mince et fragile avec réduction de l'élasticité), les changements des vaisseaux sanguins de la peau (p. ex. télangiectasie en araignée), les changements de la couleur de la peau, les vergetures, l'enflure, la peau sèche, la sensation de brûlure, l'irritation locale, les éruptions cutanées, les rougeurs, les démangeaisons, l'amincissement des cheveux ou la croissance excessive des cheveux, les infections et les réactions allergiques. Les corticostéroïdes topiques absorbés par la peau peuvent causer des effets secondaires dans tout le corps, surtout lorsqu'ils sont utilisés sur une grande surface et pendant longtemps. Ce risque est plus élevé chez les enfants, qui peuvent absorber des quantités proportionnellement plus importantes et être plus sensibles aux effets secondaires. Les effets secondaires systémiques peuvent comprendre l'hypertension artérielle, l'hyperglycémie, une vision trouble, des battements cardiaques inégaux, de la faiblesse et de l'enflure. L'acétate de valérate de prednisolone ne doit pas être utilisé par des personnes allergiques à l'acétate de prednisolone ou à tout ingrédient de la préparation. L'acétate de valérate de prednisolone ne doit pas être utilisé chez les enfants et son utilisation n'est pas recommandée pendant la grossesse ou l'allaitement.

L'acétonide de triamcinolone est un corticostéroïde d'ordonnance disponible au Canada sous forme de crème topique, d'onguent et de pâte dentaire, et est utilisé pour traiter les maladies inflammatoires. L'utilisation de l'acétonide de triamcinolone sous forme de timbre n'a pas été approuvée au Canada. Parmi les effets secondaires courants des corticostéroïdes topiques, mentionnons l'atrophie de la peau (peau mince et fragile avec réduction de l'élasticité), les changements des vaisseaux sanguins de la peau (p. ex. télangiectasie en araignée), le changement de la couleur de la peau, les vergetures, l'enflure, la peau sèche, la sensation de brûlure, l'irritation locale, les éruptions cutanées, les rougeurs, les démangeaisons, les infections et les réactions allergiques. Les corticostéroïdes topiques absorbés par la peau ou par la bouche peuvent causer des effets secondaires dans tout le corps, surtout lorsqu'elle est utilisée sur une grande surface et pendant longtemps. Ce risque est plus élevé chez les enfants, qui peuvent absorber des quantités proportionnellement plus importantes et être plus sensibles aux effets secondaires. Les effets secondaires systémiques peuvent comprendre l'hypertension artérielle, l'hyperglycémie, une vision floue, des battements cardiaques inégaux, de la faiblesse, de l'enflure, la suppression des glandes surrénales et l'aggravation d'un ulcère de l'estomac. L'acétonide de triamcinolone ne doit pas être utilisé par les personnes allergiques à l'acétate de triamcinolone ou à tout ingrédient de la préparation, les personnes qui ont des infections bactériennes ou fongiques non traitées qui touchent la peau, les personnes qui ont des infections fongiques, virales ou bactériennes de la bouche ou de la gorge, les personnes atteintes de tuberculose, d'ulcères d'estomac ou de diabète sucré, et les personnes atteintes de certaines maladies virales comme l'herpès simplex ou la varicelle. L'utilisation de l'acétonide de triamcinolone comme pâte dentaire doit être interrompue en cas d'irritation locale. L'utilisation de l'acétonide de triamcinolone n'est pas recommandée pendant la grossesse ou l'allaitement.

Détails
Date de publication originale :
Type d’avis ou de rappel
Avis public
Catégorie
Produits de santé
Entreprises
Publié par
Santé Canada
Auditoire
Grand public
Numéro d’identification
RA-74473
Demandes des médias et du public

Santé Canada
(613) 957-2983
media@hc-sc.gc.ca

Renseignements au public :
(613) 957-2991
1-866 225-0709
info@hc-sc.gc.ca