Mise à jour

Les thermographes ne sont pas autorisés pour dépister le cancer du sein

Date de début :
28 novembre 2012
Date d’affichage :
28 novembre 2012
Type de communication :
Mise à jour
Sous-catégorie :
Instruments médicaux
Source :
Santé Canada
Problème :
Instruments médicaux, Renseignements importants en matière d'innocuité
Public :
Grand public, Professionnels de la santé
Numéro d’identification :
RA-15920

OTTAWA – Santé Canada avise les Canadiens et les professionnels de la santé qu’aucun thermographe (imagerie thermique) n’a été approuvé pour le dépistage du cancer du sein au Canada.

Santé Canada n’a été informé d’aucune donnée clinique confirmant l’efficacité de la thermographie pour le dépistage précoce du cancer du sein. À ce titre, cette technique peut même présenter un risque pour les femmes qui comptent sur cet appareil pour savoir si elles ont un cancer du sein.

Santé Canada aimerait aussi rappeler aux consommateurs que les thermographes ne remplacent pas l’examen périodique de surveillance et de dépistage du cancer du sein.

Ce que vous devrez faire

La patiente qui comptait sur ce type d’appareil pour dépister un cancer du sein doit communiquer avec son médecin à des fins de suivi et d’analyse appropriés.

Signaler un problème lié à la santé ou à la sécurité

Pour toute plainte relative aux thermographes utilisés pour dépister le cancer du sein, il faut s’adresser à l’Inspectorat de la Direction générale des produits de santé et des aliments au 1-800-267-9675 (sans frais), ou envoyer une lettre à l’adresse suivante :

Inspectorat de la Direction générale des produits de santé et des aliments
Santé Canada
Indicateur de l’adresse : 2003D
Ottawa (Ontario)  K1A 0K9

Santé Canada rappelle à la population canadienne que les thermogrammes ne remplacent pas les mammographies pour le dépistage du cancer du sein

2017-09-28 | Produits de santé

Avis

Renseignements aux médias

Santé Canada
613-957-2983

Renseignements au public

613-957-2991
1-866-225-0709

Ce que fait Santé Canada

Le Ministère fait un suivi auprès des fabricants de ces appareils pour s’assurer qu’ils sont au courant qu’il est interdit d’annoncer ou de vendre ces types d’appareils pour dépister le cancer du sein au Canada. Cela pourrait entraîner l’arrêt de la vente de tout produit non homologué. Santé Canada travaille aussi avec l’Agence des services frontaliers du Canada pour arrêter l’importation de tout appareil non homologué au Canada.

Santé Canada communiquera avec les ministres provinciaux et territoriaux de la Santé pour les informer que les cliniques sous leur responsabilité ne doivent pas promouvoir ou utiliser ces appareils pour dépister le cancer du sein.