Avis public

Le supplément alimentaire non homologué d’acide hyaluronique UMARY contient des médicaments sur ordonnance non déclarés et pourrait présenter de graves risques pour la santés

Dernière mise à jour

Résumé

Produit
Supplément alimentaire non homologué d'acide hyaluronique UMARY
Problème
Produits de santé - Substance non déclarée
Ce qu’il faut faire

N'utilisez pas ce produit. Consultez un professionnel de la santé si vous avez utilisé ce produit et que vous êtes inquiet pour votre santé. Lisez les étiquettes des produits de santé pour vous assurer que leur vente a été autorisée par Santé Canada. Apportez les produits à votre pharmacie locale pour qu'ils soient éliminés convenablement.

Produits visés

Supplément alimentaire d'acide hyaluronique UMARY

Problème

En analysant l'acide hyaluronique de marque UMARY, Santé Canada a constaté la présence de médicaments sur ordonnance qui n'étaient pas mentionnés sur l'étiquette, à savoir le diclofénac et l'oméprazole. Le ministère met en garde les consommateurs contre l'utilisation de ce produit, car ces ingrédients pourraient présenter de graves risques pour la santé. La vente de ce produit, dont l'étiquette est rédigée en espagnol et qui ne porte pas de numéro de produit naturel (NPN), n'est pas autorisée au Canada. Ce produit est toutefois promu et vendu aux consommateurs canadiens sur diverses plateformes en ligne.

Santé Canada continuera de travailler avec les plateformes en ligne concernées pour mettre fin à la promotion et à la vente de ce produit non autorisé.

La vente de produits de santé non homologués au Canada est illégale. Les produits de santé non homologués n'ont pas été autorisés par Santé Canada, ce qui signifie que leur innocuité, leur efficacité et leur qualité n'ont pas été évaluées et qu'ils peuvent présenter de graves risques pour la santé. À titre d'exemple, ils peuvent contenir des ingrédients à risque élevé (comme des médicaments d'ordonnance, des additifs ou des contaminants) dont la présence pourrait ne pas être indiquée sur l'étiquette. Ces ingrédients pourraient interagir avec d'autres médicaments et aliments. De plus, ces produits pourraient ne pas vraiment contenir les ingrédients actifs auxquels les consommateurs s'attendent pour aider au maintien ou à l'amélioration de leur santé.

Les médicaments d'ordonnance ne doivent être utilisés que sous la supervision d'un professionnel de la santé, car ils sont utilisés pour traiter des problèmes de santé précis et peuvent causer des effets secondaires graves. Les médicaments d'ordonnance ne peuvent être vendus légalement aux consommateurs canadiens qu'avec une ordonnance.

Ce que vous devriez faire

  • N'utilisez pas ces produits. Consultez un professionnel de la santé si vous avez utilisé l'un de ces produits et que vous êtes inquiet pour votre santé. Apportez les produits à votre pharmacie locale pour qu'ils soient éliminés convenablement.
  • Lisez l'étiquette des produits de santé pour vérifier si Santé Canada en a autorisé la vente. Les produits homologués ont un code d'identification numérique de huit chiffres, soit un numéro d'identification du médicament (DIN), un numéro de produit naturel (NPN) ou un numéro de médicament homéopathique (DIN-HM). Vous pouvez aussi vérifier si la vente de produits a été autorisée en effectuant une recherche dans la Base de données sur les produits pharmaceutiques et dans la Base de données des produits de santé naturels homologués.
  • Signalez à Santé Canada tout effet indésirable lié à un produit de santé ou toute plainte concernant un de ces produits.
  • Évitez d'acheter des produits de santé sur des sites web suspects ou peu fiables. Soyez conscient des risques liés à l'achat de produits de santé en ligne.

Renseignements supplémentaires

Contexte

Le diclofénac est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) utilisé par voie orale pour soulager la douleur et l'inflammation causée par l'arthrite. Il ne doit être utilisé que sous la supervision d'un professionnel de la santé. Il augmente le risque d'événements cardiaques graves (tels que crise cardiaque et accident vasculaire cérébral), d'hypertension artérielle, de saignements ou d'ulcères gastro-intestinaux, de problèmes rénaux ou hépatiques graves et de problèmes de coagulation ou de saignement. Il est contre-indiqué chez les patients qui présentent de graves problèmes cardiaques, des troubles gastriques ou intestinaux, des troubles de la coagulation, des antécédents d'asthme ou de réactions de type allergique après la prise d'acide acétylsalicylique (AAS) ou d'AINS, dont le diclofénac, de graves problèmes rénaux ou hépatiques ou un taux élevé de potassium dans le sang. Les enfants de moins de 16 ans, les patientes au troisième trimestre de leur grossesse ou celles qui allaitent ne doivent pas l'utiliser. Son utilisation au cours du premier et du deuxième trimestre de la grossesse doit être soigneusement évaluée par un médecin et une surveillance accrue des patientes peut être nécessaire. Les risques liés au diclofénac peuvent être accentués chez les patients prenant d'autres médicaments, ainsi que chez les patients âgés.

L'oméprazole est un médicament d'ordonnance dit inhibiteur de la pompe à protons (IPP) utilisé pour traiter les problèmes causés par une trop grande acidité de l'estomac, comme les ulcères (plaies) et le reflux du contenu de l'estomac. Il ne doit être utilisé que sous la supervision d'un professionnel de la santé. L'oméprazole ne doit pas être utilisé par les patients allergiques à celui-ci ou à des médicaments similaires ni par les patients qui prennent de la rilpivirine. La consultation d'un professionnel de la santé est nécessaire pour son utilisation chez les patients de moins de 18 ans. Comme l'oméprazole pénètre dans le lait maternel, il ne doit pas être utilisé par les patientes enceintes ou qui allaitent, sauf si son utilisation est jugée essentielle par un médecin. L'oméprazole interfère avec l'absorption de la vitamine B12 provenant des aliments et peut entraîner une carence. L'oméprazole peut provoquer une baisse des taux de magnésium, de calcium et de potassium dans le sang. Problèmes rénaux et hépatiques, infections fongiques du tube digestif, sensibilité accrue de la peau à la lumière du soleil, réactions cutanées graves et troubles sanguins sont au nombre des effets secondaires rares mais graves de l'oméprazole. L'utilisation de l'oméprazole pendant une longue période peut augmenter le risque de fractures osseuses et provoquer une prolifération bactérienne dans l'estomac. L'oméprazole peut interagir avec d'autres médicaments et provoquer des effets indésirables graves. Les risques liés à l'oméprazole peuvent être plus élevés chez les patients âgés.

Détails
Date de publication originale :
Type d’avis ou de rappel
Avis public
Catégorie
Produits de santé - Médicaments
Entreprises
Publié par
Santé Canada
Auditoire
Numéro d’identification
RA-75517
Demandes des médias et du public

Renseignements aux médias

Santé Canada

613-957-2983

media@hc-sc.gc.ca

Renseignements au public

613-957-2991

1-866-225-0709

info@hc-sc.gc.ca

Recevez des notifications

Recevez des notifications pour les rappels et les avis de sécurité nouveaux et mis à jour, par catégorie.

Abonnez-vous