Avis public

Saisie de produits de santé non homologués vendus sur la plateforme Facebook Marketplace par Pinas-Sabay Canada et Y&Y Online Retail

Marque(s)
Dernière mise à jour

Résumé

Produit
Produits de santé non homologués dont l’étiquette indique la présence de médicaments d’ordonnance
Problème
Produits de santé - Sécurité des produits
Produits de santé - Produits non homologués
Ce qu’il faut faire

N'utilisez pas ces produits. Apportez-les à votre pharmacie locale pour qu'ils soient éliminés convenablement. Consultez un professionnel de la santé si vous avez utilisé l'un de ces produits et que vous êtes inquiet pour votre santé. Conformément à la législation canadienne, les médicaments d'ordonnance ne peuvent être vendus que sur présentation d'une ordonnance. Ne vous procurez vos médicaments d'ordonnance que dans des pharmacies autorisées.

Produits visés

Produit Usage prévu Médicament d'ordonnance mentionné sur l'étiquette
Dolfenal, acide méfénamique Soulagement de la douleur Présence d'acide méfénamique indiquée sur l'étiquette
Sirop pour enfants Solmux Carbocisteine Mucolytic Pedriatic Syrup Mucolytique (médicament pour liquéfier le mucus) Présence de carbocistéine indiquée sur l'étiquette
Trust – Lady (lévonorgestrel et éthinylestradiol) Contraception Présence de lévonorgestrel indiquée sur l'étiquette
Exfoliant Maxi Peel (solution 1) Exfoliation de la peau Présence de trétinoïne indiquée sur l'étiquette
Exfoliant Maxi Peel (solution 2) Exfoliation de la peau Présence de trétinoïne indiquée sur l'étiquette
Exfoliant Maxi Peel (solution 3) Exfoliation de la peau Présence de trétinoïne indiquée sur l'étiquette
Solution RDL Babyface Traitement contre l'acné et éclaircissement de la peau Présence de trétinoïne indiquée sur l'étiquette
Ensemble de produits rajeunissants Brilliant Skin Essentials Brilliant Rejuv Set Éclaircissement de la peau Présence de trétinoïne indiquée sur l'étiquette

Problème

Santé Canada a saisi divers produits de santé non homologués vendus par Pinas-Sabay Canada et Y&Y Online Retail, deux vendeurs présents sur Facebook Marketplace et établis à Surrey, en Colombie-Britannique. Ces produits non homologués, dont l'étiquette indique la présence de médicaments d'ordonnance, peuvent présenter de graves risques pour la santé.

La vente ou la publicité de produits de santé non homologués au Canada est illégale. Les produits de santé non homologués n'ont pas été autorisés par Santé Canada, ce qui signifie que leur innocuité, leur efficacité et leur qualité n'ont pas été évaluées et qu'ils peuvent présenter de graves risques pour la santé. À titre d'exemple, ils peuvent contenir des ingrédients à risque élevé (comme des médicaments d'ordonnance, des additifs ou des contaminants) dont la présence peut ne pas être indiquée sur l'étiquette. Ces ingrédients pourraient interagir avec d'autres médicaments et aliments. De plus, ces produits pourraient ne pas vraiment contenir les ingrédients actifs auxquels les consommateurs s'attendent pour aider au maintien ou à l'amélioration de leur santé.

Les médicaments d'ordonnance doivent être pris uniquement sur l'avis d'un professionnel de la santé et sous sa supervision puisqu'ils servent à traiter des problèmes précis et qu'ils peuvent avoir des effets secondaires graves.

Ce que vous devriez faire

  • N'utilisez pas ces produits. Apportez-les à votre pharmacie locale pour qu'ils soient éliminés convenablement.
  • Consultez un professionnel de la santé si vous avez utilisé l'un de ces produits et que vous êtes inquiet pour votre santé.
  • Ne vous procurez vos médicaments d'ordonnance que dans des pharmacies autorisées
  • Lisez l'étiquette des produits de santé pour vérifier si Santé Canada en a autorisé la vente. Les produits homologués ont un code d'identification numérique de huit chiffres, soit un numéro d'identification du médicament (DIN), un numéro de produit naturel (NPN) ou un numéro de médicament homéopathique (DIN-HM). Vous pouvez aussi vérifier si la vente de produits a été autorisée en effectuant une recherche dans la Base de données sur les produits pharmaceutiques et dans la Base de données sur les produits de santé naturels homologués de Santé Canada.
  • Signalez à Santé Canada tout effet indésirable lié à un produit de santé ou toute plainte concernant un de ces produits.

Renseignements supplémentaires

Contexte

La carbocistéine est un médicament d'ordonnance dont l'utilisation n'est pas approuvée au Canada. Elle est employée dans d'autres pays pour traiter les affections associées à un excès de mucus dans les voies respiratoires. Les effets secondaires comprennent la diarrhée, la nausée et les brûlures d'estomac. Des réactions allergiques (p. ex., anaphylactiques) et cutanées graves ont été signalées lors de son utilisation. La carbocistéine peut altérer la muqueuse de l'estomac et provoquer des saignements gastro-intestinaux chez les personnes âgées, les personnes ayant des antécédents d'ulcères gastroduodénaux ou les patients prenant des médicaments dont on sait qu'ils provoquent des saignements gastro-intestinaux, comme l'acide acétylsalicylique (AAS) ou les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). L'utilisation de la carbocistéine par les personnes enceintes est déconseillée.

Le lévonorgestrel et l'éthinylestradiol, pris en association, sont utilisés comme contraceptif oral pour prévenir la grossesse. Les contraceptifs oraux d'ordonnance non homologués peuvent être inefficaces pour prévenir une grossesse s'ils ne sont pas utilisés comme prescrit par un médecin. L'utilisation de contraceptifs oraux contenant du lévonorgestrel et de l'éthinylestradiol par les personnes enceintes ou les personnes qui sont allergiques à un ingrédient du produit est déconseillée, car le contraceptif oral sera inefficace. Les patients présentant des caillots sanguins, des troubles hémorragiques, des problèmes cardiaques et circulatoires (p. ex., accident vasculaire cérébral, crise cardiaque ou hypertension artérielle), un taux élevé de cholestérol ou de triglycérides, un diabète avec complications, une maladie du foie ou un cancer, ou prenant des médicaments pour le traitement de l'hépatite C, devraient consulter un médecin avant d'utiliser des contraceptifs oraux contenant du lévonorgestrel et de l'éthinylestradiol. Il existe des contraceptifs oraux contenant du lévonorgestrel et de l'éthinylestradiol qui sont autorisés au Canada.

L'acide méfénamique pris par voie orale (par la bouche) est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) délivré sur ordonnance. Il sert à soulager les douleurs musculaires, les maux de tête, les douleurs dentaires et les douleurs menstruelles. Il ne doit être pris que sous la supervision d'un professionnel de la santé. Il augmente le risque d'événements cardiaques graves (tels que crise cardiaque et accident vasculaire cérébral), d'hypertension artérielle, de saignements ou d'ulcères gastro-intestinaux, de problèmes rénaux ou hépatiques graves et de problèmes de coagulation ou de saignement. Des réactions allergiques graves peuvent survenir, notamment des éruptions cutanées et des démangeaisons, qui peuvent également être accompagnées de frissons, de courbatures et d'autres symptômes de type grippal.

La trétinoïne pour usage topique (sur la peau) est un médicament d'ordonnance utilisé pour le traitement de l'acné. Elle ne devrait être utilisée que sous la supervision d'un professionnel de la santé. La trétinoïne pour usage topique ne devrait pas être utilisée pendant la grossesse, parce qu'elle a été associée à des anomalies congénitales. Les personnes qui allaitent, les enfants de moins de 12 ans, les personnes qui présentent une inflammation ou une irritation de la peau, les personnes ayant déjà eu un cancer de la peau, les personnes qui ont des lésions cutanées non diagnostiquées, les personnes qui prennent des médicaments qui rendent leur peau photosensible et les personnes qui sont allergiques à la trétinoïne ne devraient pas utiliser de trétinoïne pour usage topique. La trétinoïne peut causer de la douleur, de l'irritation, des démangeaisons, de la rougeur ou de l'enflure aux endroits où elle est appliquée. Elle peut endommager la peau, en changer la couleur ou la rendre plus sensible à la lumière du soleil ou des lits de bronzage, ce qui cause des coups de soleil. L'utilisation combinée de trétinoïne et d'hydroquinone peut augmenter l'intensité de certains des effets secondaires de la trétinoïne.

Détails
Date de publication originale : 2023-07-18
Type d’avis ou de rappel
Avis public
Catégorie
Produits de santé - Médicaments
Entreprises
Publié par
Santé Canada
Auditoire
Numéro d’identification
RA-73972
Demandes des médias et du public

Renseignements aux médias

Santé Canada
613-957-2983
media@hc-sc.gc.ca

Renseignements au public

613-957-2991
1-866-225-0709
info@hc-sc.gc.ca